#Eaux de vie n°11 : Le handball à Porte de Clignancourt, un sport extrême

« Je joue dans un petit club de handball à Porte de Clignancourt – pas le coin le mieux fréquenté de Paris. Ici, la mairie néglige les mesures d’hygiène élémentaire. Alors que le coût de la réservation du gymnase a presque quadruplé sur les 2-3 dernières années, aucun travaux ou même nettoyage n’ont été réalisés depuis plus de dix ans. Le parquet n’est pas entretenu. On y retrouve des traces de colle, des cheveux et de la poussière un peu partout. Le balai n’est pas passé. Tout le monde joue dans ce gymnase un peu crasseux, et ça ne passe par la tête de personne d’aller ailleurs. « Poissonniers, c’est chez nous! » pourrait te répéter n’importe quel joueur, et moi le premier.

Exemple le plus parlant : les vestiaires. Une douche sur deux ne fonctionne pas. C’est régulièrement bouché. L’eau a une température extrêmement variable. Les murs sont tagués, les bancs cassés. Bref, ça ne donne pas envie d’y rester longtemps. Et pourtant, on y reste, parce que la douche après l’entrainement fait partie de l’entrainement. C’est ce qu’on nous apprend quand on commence dans mon club. Notre coach et regretté président, Marc Lebran, quand j’ai commencé à 14 ans, ne nous laissait pas partir après un match tant que l’on ne s’était pas douché. Passée la gêne du début (celle de te retrouver tout nu devant tes potes quand tu es petit et pas sûr de toi et de ton corps) ça devient même agréable. On gueule ou on chante après nos victoires. On parle après nos défaites. On se fait des vannes plus ou moins salaces. On se fout de la gueule du « pigeon » qui a pensé à prendre du gel douche et qui du coup va devoir en passer à tous les autres, ou de celui qui n’a pas pensé a prendre des sous-vêtements ou des chaussettes de rechange et va galérer à rentrer. Et tout ça, culs nus dans des douches de 15 mètres carrés. Tu ne fais même plus attention aux corps qui sont devant toi. Tu te contentes de dire, gueuler et faire n’importe quoi, comme les autres, sous la douche et dans le vestiaire, avec tes coéquipiers et amis. »

Kevin, 22 ans, étudiant en physique et handballeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s