Dépression chronique et douches ponctuelles

La dépression chronique a des manifestations variées, propres à chaque malade et déstabilisantes pour l’entourage. Parmi les symptômes, un rapport difficile à l’hygiène personnelle. Pour Hamid*, se brosser les dents, prendre une douche ou se couper les ongles sont des épreuves insurmontables.

Quand Sylvie rentre chez elle, sa journée de travail n’est pas finie. Cadre dans une grande administration le jour, elle est la femme d’un dépressif chronique le soir. Il est fréquent qu’elle retrouve le salon de son appartement de banlieue enfumé, du tabac éparpillé sur la table parmi les assiettes, la cuisine encombrée, un yaourt gisant par terre. Pourtant, dans la journée, Hamid est seul. Âgé de 49 ans, cet ancien enseignant en collège est en arrêt maladie depuis 2006. Il passe le plus clair de son temps dans son lit. Il fume et grignote.

La maladie d’Hamid s’est révélée lorsqu’il avait 30 ans, quelques mois après la naissance de leur fils. « Plus les années passent, plus son état se dégrade »,  raconte Sylvie. « Depuis quelque temps, c’est nouveau, je dois lui imposer de prendre sa douche ». Si l’hygiène corporelle pose problème, ce n’est pas le seul. Le manque d’attention de son mari pour son environnement l’oblige à passer des heures à faire le ménage derrière lui.

« L’élan vital est en panne »

Pour Isabelle Moley-Massol, psychanalyste et praticienne rattachée à l’hôpital Cochin de Paris, chaque individu est différent et il est impossible d’établir une interprétation commune à tous les malades. « Mais il y a quelque chose de l’ordre de l’élan vital qui est en panne chez les personnes dépressives. On observe un manque de désir global et un désinvestissement dans les domaines affectif, intellectuel mais également corporel », explique-t-elle.

Laura Hospes, UCP-UMCG project

Lorsque la sonnette de leur porte d’entrée retentit, Sylvie, pourtant de nature très joviale, n’a pas forcément envie d’ouvrir. Le manque d’hygiène est accueilli avec peu d’empathie et de compréhension par les visiteurs. « La maladie crée des freins sociaux, pour lui mais aussi pour moi ». Toute relation de voisinage imprévue peut être malvenue si Hamid n’est pas dans un état jugé présentable.

À l’hôpital, une prise en charge constante de l’hygiène

François, infirmier au service psychiatrique de l’hôpital intercommunal Robert Ballanger, à Aulnay-sous-Bois, rencontre des cas encore plus critiques. Le soignant parle d’apragmatisme pour décrire une incapacité d’origine psychique à effectuer certaines actions courantes. « Avec ces patients-là, notre principal travail est de les stimuler à faire les choses, on est constamment derrière eux », raconte-t-il. L’infirmier se souvient de plusieurs cas de dépressifs lui ayant assuré qu’ils étaient allés se doucher, alors qu’ils avaient seulement mouillé le haut de leurs cheveux, pour créer l’illusion.

Sylvie s’inquiète. Outre la toilette, le reste de la vie quotidienne d’Hamid est en proie aux désordres. « Quand il se sent mal, il compense tout par la nourriture. Manger devient son seul intérêt. » Avec une alimentation trop riche couplée à une absence totale d’activité physique, l’ex-professeur de mathématiques, souffre d’un diabète de type 2. Il se met physiquement en danger. Une fois par mois, Hamid a rendez-vous avec son psychiatre dans un centre médico-psychologique (CMP), une structure élargie qui propose des ateliers spécifiques aux malades psychiatriques. « Mais, évidemment, il n’a jamais eu la motivation de se rendre à des activités. Ce que j’aimerais vraiment, c’est une aide extérieure proposée de façon spontanée comme un accompagnement à domicile ».

* Les prénoms ont été modifiés.

Lina Rhrissi

Crédits photos : Laura Hospes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s